L’oursin, un met de choix

30 12 2008

L’oursin est un produit rare et la législation sur sa pêche est très stricte. Des contrôles sont donc menés par les Affaires maritimes.  La pêche est interdite entre mai et octobre (période de reproduction).

loursin-un-met-de-choix

Votez pour cet article





Les macarons, une douceur aux milles et un arômes

29 12 2008

Les macarons sont à la mode. Des macarons classiques au chocolat ou à la pistache, à d’autres aux goûts plus surprenants sucrés/salés, la diversité des couleurs et des saveurs séduisent les gourmands.

macaronsVotez pour cet article





Crumble de châtaigne aux pommes

28 12 2008

Il existe des dizaines de farines au goût très différent : farine de blé, d’épeautre, de châtaigne, de maïs, de quinoa, pois chiche, riz, seigle, soja…

crumble-chataigne-pommesL’idée de cette recette est d’utiliser la farine de châtaigne pour faire un crumble, ce qui permettra d’ajouter une saveur supplémentaire très agréable.  L’avantage de la farine de châtaigne est qu’elle ne contient pas de gluten, elle peut donc être consommée par les personnes allergiques.

Après avoir été cueillies et décortiquées, les châtaignes sont placées dans un séchoir, où un feu savamment dosé les déshydrate pendant plusieurs jours. Elles prennent ensuite le chemin de moulins ou elles sont broyées en une fine farine légère et parfumée.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 6 pommes
  • 100g semoule de châtaigne
  • 100g de beurre
  • 50g poudre d’amande
  • 120g cassonade

Préparation :

  • Allumer le four thermostat 5
  • Eplucher les pommes et les couper en quartiers
  • Beurrez un moule à gratin
  • Disposez les quartiers de pomme
  • Saupoudrez de 2 cuillères à soupe de cassonade
  • Mélanger la semoule de châtaigne avec la cassonade, la poudre d’amandes et le beurre coupé en dés
  • Malaxez à la main jusqu’à obtenir une pâte sablonneuse
  • Répartir le sablé sur les pommes et enfournez pendant 40 minutes
  • Servir tiède




C’est la saison des clémentines Corses

27 12 2008

Les clémentines sont de retour sur les tables. Des petites boules oranges qui parfument et sucrent les desserts. En corse, c’est justement la saison des clémentines, un produit du terroir. Chaque année, 20 000 tonnes de clémentines sont produites en Corse.

clementines-corses

Votez pour cet article





Salade Quinoa, crevettes, pamplemousse

26 12 2008

Aprés les agapes de Noel, rien de mieux qu’une petite recette légère et fraiche pour se remettre sur le droit chemin !

salade-quinoa-crevetteJ’ai découvert cette recette sur le blog de Marie Cuisine et j’ai beaucoup apprécié la fraicheur du pamplemousse et le croustillant des petites graines de quinoa. Cette recette m’a amené a découvrir que le quinoa, contrairement aux idées reçues, n’étaient pas une céréales mais un Chénopodiacée.point-dinterrogation C’est à dire qu’il partage son arbre généalogique avec Mme Betterave et Mr Epinard (je me coucherai moins bête ce soir ! ).

Le quinoa est très digeste, sans gluten, pauvre en lipide, mais riche en fer alimentaire et en protéine. Il possède un taux élevé en magnésium, acides gras insaturés et acides aminés. On peut l’utiliser au petit déjeuner (avec des raisins secs), au déjeuner avec des crudités, en soupe, en légumes, en salade…bref, c’est un ingrédients plein de ressources.

Pour les ingrédients et la recette, c’est par ici….





Menus bios de fêtes

22 12 2008

Valérie Cupillard, créatrice culinaire, auteur et consultante en cuisine bio nous a conconcté un florilège de ses meilleures recettes festives.

Valérie démontre, grâce à ses recettes innovantes, que le bio est festif, plein de surprises…et de bon goût. Allez vite jeter un oeil sur sa sélection de 25 recettes pour célébrer les fêtes. De l’apéritif au déssert, il y en a pour tous les goûts et pour ceux qui évitent le gluten et les laitages, il y a un choix de recettes sans oeufs et même sans sucre.

A découvrir également son livre de 150 recettes et 38 menus à thème pour recevoir au fil des saisons.

fetes-bio-valerie-cupillard

amazon

Votez pour cet article





Huitres plates et brunoise d’automne

22 12 2008

Une petite idée d’entrée pour noël :

img_43351La France est le premier pays producteur d’huîtres en Europe et nous sommes les plus gros mangeurs d’huîtres du monde ! Près de 150 millions de douzaine d’huîtres sont consommées en France, par an. On la dit aphrodisiaque au Japon mais elle est surtout très riche en protéines, pauvre en calories (70 kcal / 100 g), en graisses et en cholestérol. C’est un aliment de choix en raison de ses apports nutritifs exceptionnels mais rares dans le reste de l’alimentation. Alors il n’y a pas de raison de s’en priver !

J’aime beaucoup cette façon d’accommoder les huitres. Cette recette (apprise à l’atelier des sens) a l’avantage d’atténuer le gout iodé des huitres et du cout de permettre à des amateurs « mitigés » de les apprécier plus facilement. Deuxième avantage, la brunoise peut se faire avec plein de légumes différents : la recette originale mentionne des panais, topinambours, rutabaga, carottes mais lorsque j’ai refais cette recette à la maison, je n’avais pas tous ces ingrédients. Du coup j’ai testé avec de la patate douce, du potimarron et des carottes. Ce qui en a fait une petite entrée sucrée/salée bien agréable (à condition d’aimer bien sûr !). Le petit plus ceux sont les marrons cuits qui sont inattendus et très surprenants…A tester de toute urgence !

12 huitres plates
1 patate douce
1/4 potimarron
1 carotte
6 marrons cuits
90g beurre
1 citron

  • Eplucher et laver tous les légumes puis les tailler en fine brunoise (en petit carré).
  • Dans une poêle mettre le beurre. Une fois fondu, mettre les brunoises de légumes avec un peu de sel, faire suer puis ajouter le jus de citron, du poivre et les marrons écrasés
  • Ouvrir les huitres et récupérer le jus des huitres. Le passer au chinois et ajouter à la brunoise. Pour savoir comment ouvrir les huitres, regarder la vidéo plus bas.
  • Mettre un peu de brunoise dans les coquilles, poser dessus les huitres et remettre de la brunoise.
  • Poser les huitres sur une plaque de cuisson recouverte de papier allu chiffoné (pour faire tenir les coquilles droites)
  • Mettre les huitres dans un four chaud à 200° pendant 3 min.
  • Déguster aussitôt

Comment ouvrir les huitres ?


Votez pour cet article





Du déca à l’eau

19 12 2008

malongo-deca-aquaEn cherchant le cadeau de noel de mon homme (chut, c’est une surprise !) j’ai assisté à une démonstration de la nouvelle cafetière Oh Expresso de Malongo. Moi qui suis plus thé que café, l’ex-ce-llent représentant à réussit à me faire boire du café NON sucré (ce qui a toujours été impossible pour moi) et à me surprendre en le trouvant bon !

Ceci mis à part, au cours de ce « coffee-show », nous apprenons que que le café décaféiné est bourré de produits chimiques. Ah bon ? Oui Madame, les industriels utilisent des solvants chlorés pour extraire la caféine. Ah vla aut’chose!
Heureusement, Malongo, torréfacteur de cafés haut de gamme, présent sur le terrain du commerce équitable avant que cela devienne un effet de mode, lance la gamme DECA AQUA, café décaféiné uniquement à l’eau. Un procédé beaucoup plus long (plusieurs jours sont nécessaires) que le procédé standard utilisant des solvants (nécessitant seulement 30 minutes).

La méthode « chimique » consiste à utiliser du dichlorure de méthane. Les grains de café crus sont humidifiés à l’eau et sont ensuite trempés pendant une demi-heure dans le produit d’extraction. La caféine se dissout et les grains sont ensuite lavés à la vapeur pour éliminer les résidus du produit dissolvant. Outre le risque de contenir des résidus chimiques, les grains ainsi traités perdent de leur arôme.

La méthode « naturelle » consiste utiliser de l’eau pour dissoudre la caféine. L’eau contenant la caféine est ensuite filtrée dans un lit de carbone actif qui absorbe la caféine. Ce procédé préserve tout l’arôme du café.

Il existe également trois variétés de café naturellement décaféiné (récemment découverts) qui contiennent 15 fois moins de caféine que les grains normaux. Cette découverte a été faite il y a quelques années et ces variétés ne semblent pas se commercialiser pour le moment.

Nul doute que Malongo n’est pas le seul à produire du café décaféiné naturel, d’ailleurs en cherchant un peu sur la toile on trouve trés vite d’autres marques. Reste à comparer le goût…et les prix.

Source : http://atchimiebiologie.free.fr/cafe/cafe





Votre chocolat, avec ou sans OGM ?

18 12 2008

pas-de-cadeaux-pour-les-ogmSi comme moi vous faites partie des 74% de personnes préférant consommer des produits ne contenant pas d’OGM, vous allez vous ruer sur le guide de Noël des produits avec ou sans OGM édité par Greenpeace et centré sur les produits symboliques des fêtes de fin d’année.

Vous serez alors probablement interloqués, déçus, attristés, énervés, voir choqués de voir que la liste rouge est longue comme un jour sans pain.

Le choc passé, il est bon de relire les caractéristiques de la liste rouge et de voir qu’elle correspond aux marques et enseignes qui n’ont pas répondu ou qui ne peuvent pas certifier que les produits animaux ou issus d’animaux, utilisés dans la fabrication de leurs produits, proviennent de bêtes nourries sans OGM. La grande majorité des produits, laitiers, volailles ou poissons d’élevage que nous consommons est en effet issue d’animaux nourris au soja OGM d’importation, sans que rien n’oblige les industriels à en faire mention.

Au délà des réels mauvaises intentions de certains fabriquants de produits vite faits et mal faits, on peut supposer qu’il est assez difficile de maitriser l’ensemble de la chaine alimentaire qui est parfois bien complexe. Dommage quand même que des marques réputées comme Fauchon, Delpierre, Lindt, ou Riche Monts ne fassent pas l’effort de répondre et de se poser les bonnes questions.

Maintenant, nous savons !





Les coquilles de Noël, une succulente spécialité ch’timi

17 12 2008

Dans le Nord, la période de Noël est trés attendue pour se ruer sur les fameuses coquilles de Noël. Une brioche au beurre, en forme de l’Enfant Jésus spécialement faite pour les fêtes…une tradition qui ne connait pas la crise.

coquilles-de-noel

 

Votez pour cet article