Faut-il avoir peur du raisin ?

4 12 2008

grappe-raisinD’aprés une étude menée par MDRGF(*), ces grappes juteuses et croquantes normalement riches en vitamines, contiennent des résidus de pesticides, dont certains sont interdits dans l’Union européenne. Conjointement menée par cinq associations écologiques, cette enquête révêle que la quasi-totalité des raisins de table prélevés dans cinq pays européens seraient contaminés.

En France, sur les 25 échantillons testés, tous se sont révélés positifs à la présence de pesticides. Quatre d’entre eux dépassaient le taux maximal autorisé par la nouvelle législation européenne et deux autres échantillons contenaient des pesticides interdits : de l’endosulfan et du bromopropylate. Parmis les pesticides relevés, certains seraient préjudiciables pour le système hormonal et pour le système reproductif.

Le raisin en mauvaise posture !

Début 2008, cette même association et PAN-Europe avaient mené une autre étude sur les résidus de pesticide dans le vin. 40 bouteilles de vin rouge avaient été analysées, en provenance de France, d’Autriche, d’Allemagne, d’Italie, du Portugal, d’Afrique du sud, d’Australie et du Chili. 34 étaient issues de l’agriculture intensive et 6 de l’Agriculture Biologique .

100% des vins conventionnels testés étaient contaminés par un taux 5800 fois plus élevée que celui de l’eau potable !. En effet chaque échantillon testé contient en moyenne plus de 4 résidus de pesticides différents : les plus contaminés d’entre eux contenant jusque 10 pesticides !

Les vins biologiques analysés quant à eux ne renfermaient pas de résidus de pesticides à l’exception d’un échantillon de Bourgogne dans lequel a été trouvé des quantités faibles d’un produit. Cette présence est expliquée par les dérives des pulvérisations en provenance des parcelles voisines.

S’Il est possible de nettoyer les fruits et légumes des résidus en les lavant et en les essuyant, nous ne pourra rien contre les substances qui s’y introduisent. Même si les quantités sont infimes, à force d’ingurgiter en permanence des résidus nocifs, cela ne peut qu’avoir une incidence néfaste à plus ou moins long terme sur la santé. Le BIO prend alors toute sa valeur au regards des résultats de ce genre d’études.

* Mouvement pour le droit et le respect des générations futures. (www.mdrgf.org/)

Télécharger l’étude complète : http://www.mdrgf.org/news/news241108_raisin_supermarche_pesticides.html

Photo : Flickr.com

Actions

Information

2 responses

4 12 2008
carochococo

Oh, la, la, la ça fait peur!!!

23 06 2009
Où va le droit à l’information ? « Une saveur d’avance

[…] Droit et le Respect des Générations Futures) qui avait publié le 24 novembre 2008 une enquête (dont j’avais parlé sur ce blog) sur les résidus de pesticides contenus dans le raisin de table, se voit attaqué en justice par […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :