Il est durable mon poisson !

7 12 2008

Pendant les fêtes de fin d’année, poissons et crustacés auront la part belle sur nos tables. Pourtant, aujourd’hui, 75% des stocks sont exploités au maximum ou surexploités. Apprenons donc à bien choisir les variétés et à les consommer avec parcimonie.

Durant cette période, nous allons consommer saumons, langoustes, crevettes, thons, homards, huîtres, soles, coquilles Saint-Jacques, etc. Malheureusement, les poissons les plus populaires dans nos assiettes sont souvent issus de pêcheries destructrices des écosystèmes

logo-msc Vous pouvez opter pour du poisson labellisé « MSC » (Marine Stewardship Council) : ce label garantit une pêche durable (qui laisse les populations se régénérer) et diminue significativement les impacts négatifs sur l’ensemble de l’écosystème.

Cinquante-sept produits de la mer labellisés MSC sont actuellement distribués en France. De plus en plus de marques et distributeurs commercialisent des produits portant le label MSC : Éco Planète (Carrefour), Grand Jury, Fishes, Mer Alliance, Delpierre, Findus, Iglo, LIDL . Liste des produits disponibles ici.
Aprés un lancement couronné de succès à l’export, Chancerelle, numéro 3 de la conserve de poissons en France, s’apprête à lancer, sous sa marque Connétable, la première gamme de conserves de poissons éco-labellisés MSC en France.

La situation de surpêche conduit aussi à la prise de poissons de taille de plus en plus réduite. Or, la protection des jeunes poissons est indispensable pour la survie des espèces. Refusez les poissons manifestement trop petits qui ne pourront pas contribuer au renouvellement du stock (par exemple : 11 cm pour la sardine, 24 cm pour la sole…). Privilégiez également les poissons pêchés en Europe et veillez aussi à ne pas en consommer trop souvent.

Pour vous aider à choisir les bonnes espèces, le WWF a édité un conso-guide bien pratique ! Emportez votre conso-guide avec vous. Utilisez-le au restaurant ou en magasin. Optez pour des poissons de la colonne verte. Vous aiderez ainsi à protéger les océans.

conso-guide-poissons





Les jardins de cocagne

5 09 2008

Les jardins de Cocagne sont des jardins maraichers biologiques à vocation d’insertion sociale et professionnelle.

Chaque semaine 12.000 familles adhérentes reçoivent des paniers bio cultivés par des personnes en réinsertion. Les 80 jardins en France emploient 2.700 personnes en situation précaire, les jardiniers sont formés par 450 encadrants à la production de légumes biologiques un peu partout en France.

Pour 10 euros par panier et par semaine, chaque famille reçoit un grand sac de 5-6 légumes différents selon les saisons. Par exemple : concombre, salade, tomates, aubergines, pommes de terre en été et radis noirs, mâche, betterave, poireaux en hiver.

Les familles sont informées du quotidien de leur jardin, avec un bulletin hebdomadaire et peuvent soient venir chercher leur panier au jardin, soit dans un dépôt proche de chez eux.

Le premier jardin a été créé à Chalezeule près de Besançon, en 1991, l’essor a été fulgurant: 45 jardins fin 1999 et 80 aujourd’hui. Une dizaine de nouveaux jardins sont en projet, mais le réseau souffre du flou actuel sur les contrats d’insertion (changement de statut du RMI).

Pour en savoir plus : http://www.reseaucocagne.asso.fr où figure la carte de France des jardins ou lors du 10e Forum National du Réseau Cocagne à Paris les 11 et 12 décembre.

Photo : Flickr.com





Tous primeurs

4 09 2008

Le mois dernier je vous ai parlé du site mon-panier-bio.com, un site annuaire proposant de mettre en relation les distributeurs de fruits et légumes bio en France.

Dans une même logique voici un autre site trés bien pensé et agréable à visiter : TousPrimeurs.com.

Ce site permet de commander directement au producteur des paniers de fruits et légumes de saison et de les faire livrer dans le point relais le plus proche à Paris et Région Parisienne. De plus, à partir de 4 paniers commandés, TousPrimeurs livre le groupe constitué à l’adresse de son choix.

Il est possible de découvrir certains producteurs par l’intermédiaire de reportages vidéos. Par exemple, on nous présente Joël Thiebault, « maraîcher gourmand » à Carrières-sur-Seine dans les Yvelines (tout prêt de chez moi !).

Voir la vidéo de ce producteur

Enfin, un blog permet de laisser des commentaires sur les producteurs et partagez des recettes.





Mon panier bio

16 08 2008

Mon panier bio est un annuaire proposant de mettre en relation les distributeurs de fruits et légumes bio en France. Avec mon-panier-bio.com vous découvrirez un moyen très simple de vous procurer un panier bio de fruits et légumes frais, de saisons, cultivés par des producteurs de proximité et sans OGM !

Les distributeurs possédant un site internet sont classés par régions et départements. Vous choisissez le plus proche de chez vous et vous êtes livré d’un panier de fruits et légumes biologique chaque semaine sur un point relais, sur votre lieu de travail ou dans certains cas à domicile.

Le panier bio garanti également une consommation de produits locaux et de saison, évitant d’acheter des fruits et légumes qui auraient fait des milliers de kilomètres avant d’atterrir dans votre assiette…

Vous aurez le plaisir de redécouvrir des fruits et légumes que vous n’aviez plus l’habitude d’acheter… Pour vous aider, Mon panier bio propose une rubrique : les recettes de mon panier bio où l’on peut y découvrir par exemple la recette de Croquettes de Blettes ou du Velouté glacé de courgettes au curry.

Pour en savoir plus : le blog du panier bio

Panier bio sur Facebook

A lire aussi : 5 fruits et légumes par jour, mais à quel prix ?

Les champs libre-service





Qu’est-ce qu’une AMAP ?

10 08 2008

Une AMAP est une association qui lie un groupe de consommateurs et un producteur local qui livre des légumes en vrac produits par ses soins en respectant, la plupart du temps, les pratiques de l’agriculture biologique. Les consommateurs s’abonnent sur 6 mois ou un an et viennent toutes les semaines ou 15 jours récupérer leur panier de légumes et fruits de saison.

Ces modes de vente répondent à une demande de plus en plus forte des consommateurs soucieux de savoir d’où vient et de quelle façon est produit ce qui se trouve dans leur assiette. Le producteur est présent, c’est l’occasion de discuter avec lui et de mieux connaitre les produits.

Ce système a vu le jour dans les années 60, presque simultanément au Japon, en Suisse, en Allemagne et en Autriche. En 1990, il était décliné au Canada et en Angleterre et en France en 2001.

Il existe aujourd’hui 750 AMAP en France.

Pour en savoir plus et trouver une AMAP près de chez vous.