Les bistrots de pays

21 09 2008

Ambassadeurs de leur territoire, relais multiservices, lieux de vie culturelle…Les Bistrots de Pays c’est tout cela, et bien plus encore!

Au début des années 1990, Bernard Reynal, aujourd’hui président de la Fédération Nationale des Bistrots de Pays, constate avec regret que tous les lieux de vie sociale de son village s’éteignent à petit feu.  Refusant cette fatalité et persuadé que le terroir peut sauver les villages, il imagine la création de la marque   Bistrot de Pays®  permettant de rallier les derniers défenseurs de la convivialité rurale.

Un Bistrot de Pays® doit :

– Être situé dans une commune rurale de moins de 2000 habitants.
– Constituer l’un des derniers commerces du village.
– Être ouvert toute l’année.
– Proposer, autant que possible, les services de base non assurés par ailleurs dans le village (tels que dépôt de pain, de tabacs, de journaux, petite épicerie…)
– Disposer des principaux documents d’information touristique locale.
– Organiser des animations festives et culturelles (au moins trois par an)
– Promouvoir les produits du terroir
– Proposer au minimum une restauration de type casse-croûte, basée sur les produits régionaux.
– Dans le cas où une restauration complète est assurée, proposer des repas où les recettes et les produits du terroir tiennent une place prépondérante.

Les Bistrots de Pays lancent leur premier guide national recensant plus de deux cents dix établissements situés dans huit régions françaises.

Télécharger gratuitement le guide





Il était une fois les ruches urbaines

20 09 2008

En partenariat avec l’Union nationale d’apiculture française (UNAF) plusieurs villes de France encouragent l’implantation de ruches en milieu urbain afin de sensibiliser les citadins et citoyens au rôle majeur de l’abeille comme SENTINELLE DE L’ENVIRONNEMENT. L’implantation de ruches en milieu urbain permet de favoriser la biodiversité par le biais de la pollinisation.

Paradoxalement, les abeilles vivent aujourd’hui mieux en ville que dans les campagnes en raison de l’absence de traitements phytosanitaires agricoles, d’une température légèrement supérieure et à des floraisons plus régulières. En France, le nombre de ruches diminue inexorablement et 2000 à 3000 apiculteurs cessent leur activité chaque année. Lire le reste de cette entrée »





Les vendanges de Banyuls

20 09 2008

Créé essentiellement à partir de grenache noir le banyuls AOC est un vin local produit sur la Côte Vermeille où le soleil brille plus de 250 jours par an. Pour obtenir son appelation, il est conservé plus de 10 mois en cave. Réputé pour ses petits goûts rappellant les fruits confits ou secs, les noix, la réglisse, l’écorce d’orange, le moka ou le cacao, il se marie très bien avec tous les plats.

Les vendanges ont démarré cette semaine…

Pour marquer la fin des vendanges, le deuxième week end d’Octobre, plus de 5000 personnes viennent à la fête des vendanges de Banyuls.
Pour en savoir plus : l’Office du Tourisme de Banyuls sur Mer

A lire aussi :
Coup d’envoi des vendanges (17/09/08)
Les vendanges de Montmartre (18/09)08)
Qu’importe le bouchon, pourvu qu’on ait l’ivresse ! (10/07/08)
Soutenir le vin sur internet (03/06/08)





Fourchette & Sac à dos

19 09 2008

Fourchette & Sac à Dos est une série documentaire présentée par Julie Andrieu. Cette dernière partage avec les téléspectateurs un voyage au coeur des cultures culinaires de sept pays : Cameroun, Ecosse, Brésil, Italie, Japon, Québec, Turquie.

Depuis cet été, France 5 rediffuse cette série de reportages.

Tel un langage universel, la cuisine rapproche les gens et devient prétexte à partager et à mieux se connaitre. Chaque émission raconte l’histoire, la géographie et la culture populaire du pays visité en rebondissant sur la cuisine au quotidien. En s’invitant chez l’habitant, Julie Andrieu évite la cuisine des restaurants et nous fait découvrir la cuisine populaire de tous les jours et goûte à tout ! Au Maroc, les nomades lui ont proposé un testicule de bouc ! A l’en croire, d’un point de vue gustatif ce n’est pas transcendant !   Ne manquez pas les prochaines diffusions !

Fourchette & Sac à dos au Japon

Voir des extraits des autres émissions





Omelette iodée

18 09 2008

Cela faisait longtemps que je n’avais posté de recette ! J’ai été inspirée par le site de la Table Ronde, où le jeu de 1001 Escales édition n°8 propose une croisière gourmande.

Jusqu’au 26 septembre 2008 les cuistonautes sont invités à déposer des recettes marines et remportez un panier gourmand offert par Patrick du blog Cuisine de la mer

Je n’ai pas la prétention de gagner le concours avec la recette qui suit mais c’était l’occasion de trouver une idée rapide et simple de s’évader en mer…

Le tofu soyeux, riche en protéines, amène de l’onctuosité à la recette.
Pour tout savoir sur le tofu

La tapenade d’algues (également appelée caviar d’algues) est une crème à tartiner composée de différentes algues. Celle que j’ai utilisée contenait de laitue de mer, dulse et du wakamé. Ces algues sont marinées et mélangées à de l’huile d’olive vierge extra, des cornichons, des câpres, de l’oignon, de l’huile de noix, échalote et ail. Les algues ont un goût prononcé en iode qui est atténué par les aromates et assaisonnement.

Le saumon en boite peut être remplacé par du thon en boite ou même par des restes de poissons finement coupés.

Savez-vous qu’il existe plus de 25 000 espèces d’algues ? Brunes, vertes ou rouges elle rentrent de plus en plus dans notre alimentation au grand jour ( !), car sans le savoir nous en mangeons tous, tous les jours !

En effet les additifs de E 401 a E 407 sont des extraits algues : émulsifiants, épaississants , stabilisants etc.

Les algues sont riches en sels minéraux et en oligo-éléments, certaines algues contiennent plus de quarante sortes de minéraux.
Pour tout savoir sur les algues

Omelette iodée

Pour 2 personnes :
3 oeufs
2 càs de tofu soyeux (magasin bio)
1 boite de saumon émietté
1 càs de tapenade d’algues (magasin bio)
1 càs de sauce soja
10g de fromage râpé
½ oignons
quelques herbes aromatiques

Pour l’accompagnement :
de la tapenade d’algues
de la salade

  Lire le reste de cette entrée »





Les vendanges de Montmartre

18 09 2008

Le vignoble d’Ile de France est peu connu. Depuis près de quarante ans, le processus de replantation s’accélère dans la région, le plus souvent d’aprés des initiatives municipales ou associatives. On compte aujourd’hui 134 vignes franciliennes pour une surface totale de 11 hectares. S’il n’a pas pour vocation de donner des grands crus, le vignole francilien se veut fédérateur et des associations comme l’Association des Vignerons Franciliens Réunis souhaite promouvoir la connaisance du monde du vin.

Les plus connues sont les vignes de Montmartre. Chaque année une fête populaire célèbre les vendanges. Chaque cuvée porte le nom d’un montmartrois célèbre et est parrainée par des artistes. Cette année, la cuvée « Montmartre fête son cinéma », est parrainée par deux grands noms du cinéma, Victoria Abril et Claude Lelouch.

Du lundi 6 au dimanche 12 octobre 2008, se succèdent concerts, expositions, feux d’artifice, chorales, défilés. Un « Parcours du Goût », parcours des sens, des saveurs et des arômes des Régions de France, cheminera sur toute la colline de la Butte le week-end du 10, 11, 12 octobre 2008.

La grande nouveauté de cette édition 2008 : la Vigne du Clos Montmartre sera, pour la première fois, ouverte au public le samedi matin !

Un dicton populaire du XVII° siècle affirmait « c’est du vin de Montmartre, qui en boit pinte en pisse quarte  » (à noter qu’une pinte faisait 93cl, et une quarte 67 litres ! ).

La cuvée Michou de 2006

La cuvée Brassens de 2007

Pour en savoir plus : le site officiel de la fête des vendanges





Coup d’envoi des vendanges

17 09 2008

Voici le temps de récolter le raisin dans la plupart des vignobles français et les vendanges ont débuté cette semaine un peu partout en France. L’époque des vendanges se situe entre septembre et octobre. Le terme « vendange » vient du mois « vendémiaire » qui correspond au premier mois du calendrier républicain français qui démarrait vers le 22 septembre.
A cette occasion les étudiants sont des acteurs majeures de ces récoltes et deviennent temporairement des coupeurs, trieurs ou conducteurs. Chaque année plus de 20 000 postes saisonniers sont à pourvoir et les annonces sont nombreuses sur les sites régionaux de l’ANPE (comme celui de l’aquitaine ou de Bourgogne) ou JobEtudiant.net.

Voici un petit tour d’horizon de ces débuts de vendanges …

Premières vendanges en Alsace avec le crémant
« Les vendanges dans le vignoble alsacien ont commencé lundi matin sous un soleil froid avec la récolte du crémant, alors que celles des appellations contrôlées débuteront le 25 septembre. Les 500 producteurs de crémant espèrent une production analogue à celle de la saison dernière, avec près de 28 millions de cols. »…
Lire la suite sur le site de Libé Strasbourg.

Petites vendanges dans le muscadet
« Le temps, frais et relativement sec, est maintenant idéal, indique Emmanuel Torlasco, directeur régional de l’interprofession des vins de Loire. Pour autant, la récolte durera moins longtemps que d’habitude, une quinzaine de jours tout au plus. » Il faut dire que si le millésime 2008 « s’annonce de qualité », la quantité, elle, fera défaut. « Les gelées du 7 avril ont fait beaucoup de mal, on s’achemine vers une production deux fois moindre. On n’avait pas connu une telle situation depuis 1990-1991. C’est un coup dur, mais les aléas naturels font partie du métier.  »
Lire la suite sur le site de 20 minutes.

Les vendanges commencent aujourd’hui dans le Beaujolais
« Les vignerons du Beaujolais ont attaqué aujourd’hui leur récolte, dans un millésime qui s’annonce particulièrement compliqué. Comme un peu partout en France, l’année a été hostile à la flore. Un printemps difficile, suivi d’un été délicat, puis d’un mois de septembre pourri. Voilà qui malmène la vigne. Les viticulteurs qui n’ont pas pris la grêle pendant l’été se retrouvent avec des raisins dont la maturité est en retard. Il faudrait attendre encore une bonne semaine. Seulement, la pluie de ces dernières jours a mis les vignes dans un état saniraire délicat.  »
Lire la suite sur le site Libelyon.

Cahors. Les vendanges pas avant octobre
« Selon Francis Laffargue, le Grand Maître de la Confrérie du vin de Cahors qui présidait, hier, le ban des vendanges, la récolte des raisins ne débutera qu’au mois d’octobre. Un retour à la tradition d’autre fois provoqué par des mois de mai et juin trop pluvieux. Néanmoins, le dignitaire du cahors pronostique une récolte petite ou moyenne en quantité mais prometteuse en qualité. »
Lire la suite sur le site de La Dépêche.

Vendanges tardives et en faible quantité dans le bordelais
« Les vendanges du millésime 2008 s’annoncent tardives et moroses dans le bordelais. Pour les blancs, quelques propriétés ont commencé cette semaine à sortir les sécateurs, mais on attend une baisse de 40 à 50% des volumes. Pour les vins rouges, les vendanges sont prévues fin septembre, début octobre, et la baisse de rendement devrait atteindre 10 à 15%, selon le président du syndicat des bordeaux et bordeaux supérieurs Bernard Farges. »
Lire la suite sur le site du Nouvel Obs.